La Veuve
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-17%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
999 € 1199 €
Voir le deal

 

 Jacques Fesch - 1957

Aller en bas 
+20
vivier
Bernardino
TomAix
coupenet
Adelayde
Filomatic
piotr
chogokinman
Bill
CARNIFEX
fouche
petite lucarne
Greg
MARC
bernard weis
bruno
sehvor
Nemo
foudurail
CHANTAL
24 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Bernardino
Aide confirmé



Nombre de messages : 28
Age : 70
Localisation : Sud-Est
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/09/2015

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyVen 30 Sep 2016 - 13:59

CARNIFEX a écrit:
Juridiquement cela me parait impossible car la demande est basée sur une attitude positive du condamné après les faits.

Jacques FESCH a commis une faute. Il a payé sa dette à la société par sa condamnation à mort et s'est racheté aux yeux de son dieu en acceptant son sort. Le réhabiliter signifierait que l'on considère que son crime ne mérite plus la mort. Or, à l'époque des faits pareil crime méritait la mort d'après nos lois d'alors.

Si mes convictions privées m'incitent à penser (et à souhaiter) qu'il a été réhabilité "là-haut", je suis opposé à une réhabilitation ici-bas car ce serait revenir sur une décision judiciaire prise sur des éléments qui ne souffrent pas de remise en cause (la culpabilité et le libre arbitre au moment des faits).

Sinon cela me parait être la porte ouverte à tout et n'importe quoi.

De toute façon, pour un chrétien, la rédemption est plus importante que la réhabilitation.

Tout à fait d'accord: sur le plan pénal, c'est du n'importe quoi.
Toutefois, je respecte votre opinion privée. L'Eglise Catholique pourra prendre position mais cela ne m'émeut pas car je ne suis pas croyant.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Bernardino
Aide confirmé



Nombre de messages : 28
Age : 70
Localisation : Sud-Est
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/09/2015

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyVen 30 Sep 2016 - 15:01

TomAix a écrit:
En effet 2008 ,toutefois des soldats fussilés pour l'exemple ont pu avoir une réhabilitation (mais c'était il y a un siècle , le CPP n'était pas le même ,c'etait des tribunaux militaires et non une cour s'assises).

Pour les juristes ou personnes s'interessant au droit français il y a avec la QPC de l'affaire Fesch un élément très passionnant.Hâte de savoir le résultat de cette QPC


En ce qui concerne les fusillés pour l'exemple de la 1 ère Guerre Mondiale, le dossier de réhabilitation "COLLECTIVE" , j'insiste bien sur les majuscules dans le mot "collective" (c'est la demande des trotskistes de salon) la patate chaude se passe de Président à Président depuis un certain temps. Ce dossier est actuellement sur le bureau de notre Président François Hollande, mais il sortira pour gagner quelques voix....
Je vous invite à lire certains dossiers sur le site "Mémoires des Hommes". Certaines personnes ne méritent pas d'être réhabilitées (en mémoire de icelles et ceusses qui sont décédés); et pourtant, je suis contre la peine de mort.  

En ce qui concerne d'autres personnes qui ont été condmnées à mort et executées, ce sont des exemples très passionnants pour les juristes
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
TomAix
Bourreau de village



Nombre de messages : 73
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptySam 1 Oct 2016 - 13:04

En effet une réhabilitation collective n'est pas souhaitable ;il faut traiter au cas par cas.Il ne faut pas oublier qu'on trouve des meurtriers ou des espions.Concernant Fesch il ne méritait pas une condamnation si lourde mais une réhabilitation n'est pas souhaitable cela remettrait en cause notre droit selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
Adelayde


Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyLun 3 Oct 2016 - 18:12

Jacques Pradel revient aujourd'hui sur l'affaire Jacques Fesch.

Ses invités : Gérard Fesch, fils de Jacques Fesch ; Elisabeth Fleury, journaliste à RTL ; Louise Colcombet, journaliste au Parisien et Eric Dupond Moretti, avocat de Gérard Fesch.

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-affaire-jacques-fesch-7785090202

L'émission est téléchargeable. Bonne écoute !    queen

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 Jacques Fesch - 1957 - Page 4 741545 )
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
Adelayde


Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Gérard Fesch, fils d’assassin, fils de saint   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyVen 14 Avr 2017 - 16:17

Gérard Fesch, fils d’assassin, fils de saint, est l'invité de Jacques Pradel aujourd'hui :

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/gerard-fesch-fils-d-assassin-fils-de-saint-7788071666

Bonne écoute !

queen

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 Jacques Fesch - 1957 - Page 4 741545 )
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
Adelayde


Nombre de messages : 5716
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMar 13 Juin 2017 - 17:31

Hondelatte raconte - Jacques Fesch, saint et assassin :

http://www.europe1.fr/emissions/hondelatte-raconte/hondelatte-raconte-jacques-fesch-saint-et-assassin-3359909

Bonne écoute !    queen

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
(Note du forum:Adelayde, notre administratrice, est décédée le 1er mars 2018 Jacques Fesch - 1957 - Page 4 741545 )
Revenir en haut Aller en bas
vivier
Exécuteur cantonal
vivier


Nombre de messages : 194
Age : 74
Localisation : fléac 16730
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/04/2017

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyDim 24 Mai 2020 - 17:56

Il me semble que les 3 sergents de La Rochelle l'ont été ?

Edit CARNIFEX: Vivier, pour la bonne compréhension des lecteurs merci de poser des questions claires, car on ne comprend pas ce que vous sous-entendez. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bernardino
Aide confirmé



Nombre de messages : 28
Age : 70
Localisation : Sud-Est
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/09/2015

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyJeu 9 Juil 2020 - 14:50

vivier a écrit:
Il me semble que les 3 sergents de La Rochelle l'ont été ?

Edit CARNIFEX: Vivier, pour la bonne compréhension des lecteurs merci de poser des questions claires, car on ne comprend pas ce que vous sous-entendez. Wink

La réhabilitation des 4 (valeureux) Sergents de La Rochelle est un événement politique qui ne peut pas être comparé à une vulgaire affaire pénale (J. Fesch).
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Bernardino
Aide confirmé



Nombre de messages : 28
Age : 70
Localisation : Sud-Est
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/09/2015

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptySam 11 Juil 2020 - 13:07

On peut quand même citer le cas de Violette Nozière, qui a reçu des mesures de grâce de trois Présidents de la République et qui a finalement été réhabilitée par la Cour d'Appel de Rouen.

Joseph Lesurques n'a jamais été réhabilité. Toutefois, d'après wiki, certains pensent qu'il était le commanditaire financier de l'affaire du courrier de Lyon.
Cordialement

itto aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Titange
Bourreau de village
Titange


Nombre de messages : 72
Age : 75
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 18/04/2021

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: L'opinion de Julien Green   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMar 4 Mai 2021 - 5:33

Le 5 avril 1958 et le 22 janvier 1972, le romancier Julien Green se désole dans son Journal de l'exécution de Jacques Fesch que René Coty aurait dû à son avis absoudre : «Il est resté en prison près de trois ans et pendant ces trois ans s'est opéré en lui un changement extraordinaire qui a fait de ce jeune assassin quelqu'un dont on n'hésite pas à dire que c'était un mystique (...) C'était un mauvais garçon qu'on a mis en prison et un homme très différent à qui on a tranché la tête, mais la justice humaine ne tient pas compte de ces transformations intérieures (...) Seigneur, ayez pitié des hommes à qui l'on coupe la tête au nom d'une justice qui n'est pas la vôtre».
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
Nemo


Nombre de messages : 1679
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2006

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMar 4 Mai 2021 - 14:56

Titange a écrit:
Le 5 avril 1958 et le 22 janvier 1972, le romancier Julien Green se désole dans son Journal de l'exécution de Jacques Fesch que René Coty aurait dû à son avis absoudre : «Il est resté en prison près de trois ans et pendant ces trois ans s'est opéré en lui un changement extraordinaire qui a fait de ce jeune assassin quelqu'un dont on n'hésite pas à dire que c'était un mystique (...) C'était un mauvais garçon qu'on a mis en prison et un homme très différent à qui on a tranché la tête, mais la justice humaine ne tient pas compte de ces transformations intérieures (...) Seigneur, ayez pitié des hommes à qui l'on coupe la tête au nom d'une justice qui n'est pas la vôtre».

C'est hélas une vérité humaine, qui se reproduit à l'échelle individuelle - peut-être pas pour tout le monde, il est vrai, mais pour une majorité.

Prenez le cas de quelqu'un qui vous a causé un tort plus ou moins important : une conductrice qui vous a percuté en état d'ivresse, un collégien qui vous a maltraité quotidiennement durant votre scolarité, un voisin adepte du tapage diurne et nocturne.
Allez-vous pardonner aussi facilement que cela à ces personnes ?
Le pouvez-vous ?
Le souhaitez-vous ?
Je réponds de mon propre point de vue : non.
La conductrice est peut-être une mère exemplaire, aimante et douce, il n'en reste pas moins que c'est une alcoolique qui a mis la vie des autres en danger en prenant le volant.
Le collégien est peut-être destiné à devenir un homme de bien, consciencieux, un travailleur honnête (j'en doute fort) : il n'en reste pas moins que c'est à cause de lui que vous allez, trente ans plus tard, hebdomadairement chez un psychiatre pour soigner une dépression nerveuse née des sévices qu'il vous a infligés.
Le voisin fait ce "tapage" parce qu'il exerce une activité professionnelle de coach sportif, surtout en cette période de confinement, donc il a ses raisons, mais avec sa musique de salle de sport, il vous réveille plus tôt que vous ne le souhaitez, et vous ne pouvez pas ouvrir les fenêtres en journée si vous voulez profiter d'un minimum de calme...
Des raisons pour commettre des actes désagréables, voire réellement nocifs, tout le monde peut en trouver : certaines sont justifiables, la plupart absolument pas.
Doit-on demander à ceux qui en sont victimes de passer l'éponge ? Ce serait un peu fort.
Or, quand elle se trouve offensée, la société est à l'image de ses membres.
Elle ne pardonne pas facilement.

Il est une constante dans les affaires judiciaires : les criminels sont avant tout victimes de leur propre idiotie.
Chez eux, l'envie, le désir finissent par l'emporter sur la sagesse.
N'avez-vous jamais eu, face à un personnage détestable, l'envie de l'étrangler, de débarrasser le monde de sa stupidité comme s'il s'agissait d'une maladie à éradiquer ?
N'avez-vous jamais eu, en passant devant un fourgon blindé au moment où vos comptes ne sont pas au mieux de leur forme, la tentation de penser à tout ce que vous pourriez faire si vous pouviez empocher l'argent qu'il contient ?
C'est chose humaine de ressentir de tels désirs.
C'est l'intelligence qui nous retient d'y céder.
Et la plupart des gens qui y cèdent, pour ne pas dire la totalité, ne débordent pas d'intelligence.
Etudiez un peu les cas mentionnés dans les listes des condamnations ou les Palmarès.
Cherchez dans la presse d'époque le récit du crime, les circonstances atroces dans lesquelles il a été perpétré, les traces plus ou moins éloquentes laissées par le criminel sur place, obnubilé par son idée fixe, le sexe, l'argent, la vengeance, au point de ne prendre aucune précaution pour camoufler habilement son geste...
Lisez le compte-rendu du procès, l'attitude perdue du criminel dans le prétoire, souvent à peine capable d'aligner deux mots qui se tiennent pour expliquer comment il en est arrivé là.
Fesch n'était pas un abruti à ce point-là, mais pas un garçon très intelligent non plus.
Certes, si Monsieur Fesch père n'avait pas été un (censuré) intransigeant, méprisant... mais la plupart des pères de famille nés avec le siècle avaient des idées très arrêtées en ce qui concernait l'éducation des enfants - et pour le reste aussi. Voir son fils devenir un artiste ou un rêveur avait quelque chose de honteux pour de tels hommes. Et au fond, il en existe encore beaucoup, de ces patriarches professant des valeurs d'autrefois.
Si Jacques n'avait pas été un irrémédiable cancre...
S'il n'avait pas nourri des rêves trop coûteux...
Trop de si.
Et la vie n'en a que faire, de ces "si".
Elle n'offre pas de chance de revenir en arrière.
Tout ce qu'on fait, en particulier en mal, a son lot de conséquences à plus ou moins long terme.
Etant irréligieux, la conversion de Fesch, à mes yeux, n'a pas une grande valeur.
Bien des criminels, avant et après lui, ont affirmé avoir rencontré Dieu, Yahvé, Allah ou Bouddha derrière les barreaux.
Cela change-t-il quelque chose à l'équation ?
Cela rend-il le geste criminel moins grave ?
Il n'y a qu'aux yeux des prêtres et des zélotes que la confession des fautes a valeur d'absolution.
Faute avouée à demi pardonnée... allez dire cela aux époux qui, ayant eu une liaison extra-conjugale, ont fait l'erreur d'en parler à leur compagne/compagnon...
Et il n'y a rien de comparable, au niveau gravité, entre une simple histoire de coeur et de corps et la mort d'un policier suite à une attaque à main armée.
Qu'on cherche à faire de Jacques Fesch un saint, un martyr, me confond.
L'aurais-je pour autant condamné à mort ?
Non.
Ne serait-ce que pour ce point : la mort de l'agent Vergne tient plus de l'accident tragique que de l'assassinat calculé.
Etant myope comme lui, j'imagine très bien ce qu'il a fallu à Fesch comme dose incroyable de malchance pour parvenir à foudroyer net un homme alors qu'il était dans une situation de stress total, qu'il a tiré à travers sa poche et qu'il voyait flou à vingt centimètres devant lui.
Mais en plus de cela, il avait malgré tout commis un braquage, blessé le commerçant qu'il voulait dévaliser, puis plusieurs personnes alors qu'il tentait de fuir.
Et faire usage d'une arme à feu, cela reste malgré tout une intention claire de donner la mort ; à la différence des films où les policiers compétents prennent la peine de tirer dans le bras, l'épaule ou la jambe du criminel pour arrêter les criminels dangereux sans les tuer, dans la vie réelle, tout se joue à un millimètre près. Il suffit que la balle touche une artère ou une veine qui y passe pour provoquer une hémorragie mortelle.
Parmi les criminels, on trouve rarement d'anciens snipers capables d'abattre un homme à 1500 mètres ou à simplement le blesser à la main pour le rendre inoffensif.

Non, on n'aurait pas dû condamner Fesch à mort, et en septembre 1957, Coty aurait dû le gracier.
Ce n'eut pas été l'absoudre pour autant.
Il aurait purgé ainsi quinze ou vingt ans de prison, et serait devenu à sa sortie un éloquent aumônier.

J'aurais plus volontiers laissé condamner à mort Michel Portail ou laissé exécuter Armand Casanova (pour rappel, le premier ayant abattu de trois balles l'agent motocycliste Grimber qui le coursait, le second écrasé l'agent Piperaud parce qu'il se trouvait au volant d'une camionnette volée). Dans les deux cas, les crimes étaient bien plus délibérés.
Pourquoi Fesch a-t-il eu moins de chance qu'eux ?
Parce que Portail et Casanova étaient des repris de justice notoires, des délinquants récidivistes dont on se doutait qu'ils parviendraient tôt ou tard à commettre le geste de trop, alors que Fesch était un fils de bonne famille, voué par sa seule naissance à un plus haut destin.
Il a servi d'exemple aux membres de son monde bourgeois : "Attention, vous qui avez la chance d'être bien nés, bien éduqués, bien instruits, surtout, ne prenez pas le mauvais chemin, ou bien on vous le fera payer plus sévèrement."
C'est parce qu'il a déçu les espoirs que le monde pouvait se permettre de fonder en lui qu'il a payé.
Ce fut aussi le cas trois ans plus tard pour Georges Rapin, à ceci près que Rapin était un monstre de violence froide, qu'il avait deux morts sur la conscience, et que son second crime était d'une terrifiante barbarie.
On ne parie jamais sur l'avenir grandiose d'un Portail ou d'un Casanova.
La Révolution n'a au fond rien changé.
Tout reste une question de classe sociale.

_________________
"Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi."

itto aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Titange
Bourreau de village
Titange


Nombre de messages : 72
Age : 75
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 18/04/2021

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMar 4 Mai 2021 - 19:35

«Il est une constante dans les affaires judiciaires : les criminels sont avant tout victimes de leur propre idiotie.
Chez eux, l'envie, le désir finissent par l'emporter sur la sagesse.»
Etc., etc.

Des réflexions profondes comme on ne peut en formuler qu'après avoir beaucoup étudié son sujet et avoir atteint à la pleine maturité de la quarantaine sans l'ombre du fléchissement de l'intellect qui en règle générale assombrit par après la vieillesse.
En vous lisant il me revient que le «repentir» de Weidmann, en 39, lui avait attiré de la part de Georges Bernanos une sympathie égale à celle de Green pour Jacques Fesch - tant les dévôts semblent avoir besoin de convertis pour se raffermir dans leurs croyances -, et que sa propre avocate Renée Jardin ne le croyait pas spécialement futé lui non plus : «l'homme est intelligent mais il lui manque une case ou deux» (Le Cahier rouge d'Eugène Weidmann, Éditions Gallimard, 1968, p. 198).

Nemo et itto aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
mercattore
Exécuteur cantonal
mercattore


Nombre de messages : 167
Age : 80
Localisation : Paris
Emploi : Retraité de l'édition du livre
Date d'inscription : 13/03/2019

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMar 4 Mai 2021 - 19:55

J'ai lu le texte de Mémo avec beaucoup d'attention. A l'époque des faits j'étais adolescent mais je me souviens très bien de ce « fait divers » qui a beaucoup fait tourner les rotatives à l'époque.
Némo, vous aviez écrit il ya x années que l'opinion publique voulait la peau de Jacques Fesch. D'accord avec vous, elle le voulait, mais vous savez bien que d'autres paramètres sont entrés en ligne de compte. Votre argument sur la classe sociale peut être discuté par certains, personnellement j'y adhère pleinement. Je pense notamment à Georges Gauchet, fils de "bonne famille", brûlant ses nuits avec l'argent d'une succession, jouisseur et camé, guillotiné publiquement sur le Bd Arago, pour avoir tué le gérant d'une bijouterie, Jean-Pierre Dannenhofler. Ce cas m'a toujours troublé. Gauchet a refusé de se pourvoir en cassation. Désintoxiqué, il réclamait la mort, ayant pris conscience de sa déchéance..
Je pense aussi à Joseph Lanio, aux origines modestes, tuant l'agent de police Verjus au couteau, dans un corps à corps, après une poursuite. Condamné à mort, le Président Albert Lebrun le gracia. Comme il a été écrit sur ce site, Lanio a été ensuite flingué au bagne de Guyane par le gardien-chef Flotat, lors d'une tentative d'évasion.

Que penser ? - La réhabilitation des condamnés à mort, notamment Jacques Fesch : https://www.franceculture.fr/droit-justice/qui-etait-jacques-fesch-le-condamne-a-mort-qui-pourrait-etre-rehabilite

Nemo aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
Nemo


Nombre de messages : 1679
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2006

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMar 4 Mai 2021 - 20:06

C'est d'ailleurs à cause de leur rareté qu'on se rappelle de leur crime.
On n'oublie jamais le criminel qui s'en est pris à la politique (les anarchistes, Gorguloff), un assassin multirécidiviste (Vacher, Landru, Petiot).
Les "blousons dorés" tels que Gauchet, Fesch ou Rapin ont droit à à peine moins de renommée historique.
Mais le tout venant de l'échafaud ?
A part nous, qui s'en souvient ?
Quand je pense que je n'ai établi les listes QUE des criminels ayant été condamnés à mort en France, et que 99% d'entre eux ont été complètement oubliés, que dire de ceux qui n'ont été "que" condamnés à perpétuité et sont allés augmenter les statistiques des forçats d'outre-mer, puis des maisons centrales ?

Il y aurait de quoi philosopher des heures sur de tels sujets, qu'en dites-vous ?

_________________
"Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi."

itto aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
smic77230
Exécuteur régional
smic77230


Nombre de messages : 497
Age : 41
Localisation : Longperrier (Seine-et-Marne)
Date d'inscription : 04/12/2019

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMar 4 Mai 2021 - 21:03

Jacques Fesch n'était en rien un monstre, même pas un assassin.. Simplement un pauvre typer perdu qui a joué de malchance. Je ne l'aurai sans doute même pas condamné à perpète. Peut-être 20 ans. Par contre, de là à faire de lui un saint, il y a un fossé énorme que je n'oserai pas franchir. Sa transformation spirituelle, aussi impressionnante soit elle, ne mérite tout de même pas qu'on le lave de son crime. Ce serait une double peine pour la famille de l'agent de police que de voir le meurtrier absous en quelque sorte et mis sur une sorte de pied d'estal au détriment de sa victime..

Nemo et itto aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Titange
Bourreau de village
Titange


Nombre de messages : 72
Age : 75
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 18/04/2021

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMer 5 Mai 2021 - 5:37

Citation :
On n'oublie jamais le criminel qui s'en est pris à la politique (les anarchistes, Gorguloff), un assassin multirécidiviste (Vacher, Landru, Petiot).
Les "blousons dorés" tels que Gauchet, Fesch ou Rapin ont droit à à peine moins de renommée historique.
Mais le tout venant de l'échafaud ?
A part nous, qui s'en souvient ?

C'est le Verdoux de Charlie Chaplin qui ambitionne de surpasser Landru sans s'embarrasser de scrupules à l'heure de Guernica : «As for being a mass killer, does not the world encourage it ? Is it not building weapons of destruction for the sole purpose of mass killing ? Has it not blown unsuspecting women and little children to pieces, and done it very scientifically ? As a mass killer, I am an amateur by comparison».

En d'autres termes, une célébrité modeste pour le tueur en série, la célébrité universelle pour Hitler ou Harry Truman que Louis-Ferdinand Céline qualifiait de «Landru cosmique», une célébrité modeste alternative pour l'assassin politique et rien que les limbes de l'oubli pour le criminel ordinaire à moins qu'il ne soit victime d'une malchance exceptionnelle comme le myope Fesch avec son revolver.

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Angel-11
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
CARNIFEX


Nombre de messages : 1719
Age : 50
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMer 5 Mai 2021 - 14:23

smic77230 a écrit:
Sa transformation spirituelle, aussi impressionnante soit elle, ne mérite tout de même pas qu'on le lave de son crime. Ce serait une double peine pour la famille de l'agent de police que de voir le meurtrier absous en quelque sorte et mis sur une sorte de pied d'estal au détriment de sa victime..

Juriste et chrétien, je partage pleinement votre point de vue.

Personnellement, je l'ai déjà écrit je pense, il fallait que Fesch expie son crime. Le rachat de l'âme n'a de réalité qu'à l'aune de l'épreuve terrible et acceptée qui l'a permise.

Si FESCH avait refusé d'affronter son châtiment il n'aurait bien entendu pas racheté sa faute aux yeux de Dieu, mais uniquement de la société.

Quant à la famille de l'agent de police, j'ai toujours une pensée pour les familles de victimes lorsqu'un criminel est libéré au bout d'un certain temps. Pour ces familles cela ne fait que raviver la douleur.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
mercattore
Exécuteur cantonal
mercattore


Nombre de messages : 167
Age : 80
Localisation : Paris
Emploi : Retraité de l'édition du livre
Date d'inscription : 13/03/2019

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyMer 5 Mai 2021 - 19:25

Bonjour Carnifex,

En tant que Chrétien, quelle est votre position sur la béatification de Jacques Fesch envisagée par les autorités catholiques ?
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
CARNIFEX


Nombre de messages : 1719
Age : 50
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyVen 7 Mai 2021 - 13:07

Cela est basé sur l'exemple du bon larron, en croix à côté du Christ.

Avant de mourir celui-ci a éprouvé un repentir sincère, ce qui l'a sauvé, tandis que son "collègue" demandait au christ de les sauver avec eux, donc n'éprouvait pas de repentir.

D'un point de vue chrétien Jacques FESCH ayant accepté sa punition et éprouvé un repentir sincère a ainsi racheté ses fautes aux yeux de Dieu.
Dit vulgairement: il va au paradis.

Je ne suis cependant pas théologien ni expert en droit canon pour savoir ce qu'il en est de la béatification, qui est un degré au-dessus.

Mon opinion est marquée par le fait que FESCH s'est complètement transformé en prison et a élevé son âme de façon telle qu'il s'est rapproché des saints du christianisme.

De la même façon, avant d'être disciple du Christ, Saint Paul était militaire et traquait les chrétiens, avant que ne s'opère en lui un revirement qui l'a transformé et l'a conduit au martyr et à la sainteté.

Ce que je veux dire (et qui est beau, je trouve, y compris quand on ne croit pas) c'est qu'il est toujours possible à la dernière seconde de devenir enfin quelqu'un de bien, voire de très bien.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Dauner
Exécuteur cantonal
Dauner


Nombre de messages : 125
Age : 25
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 30/05/2021

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptySam 27 Nov 2021 - 15:02

Nemo a écrit:
Du grand n'importe quoi, oui, mais on ne peut pas accuser VGE d'avoir quelque chose à voir avec l'affaire Patrick Henry, vu qu'il n'avait son mot à dire qu'en cas de condamnation à mort.

Inutile de re-re-relancer ce débat qui me fatigue chaque fois un peu plus. Faut-il le répéter ? La peine de mort est une loterie. Pour un crime similaire, on condamnait à mort à Metz, mais à vingt ans de prison à Carcassonne... Dès que le facteur humain est pris en compte, ce n'est hélas qu'une partie de hasard qu'un procès. C'est un défaut qu'on peut reprocher à la France, par rapport à la Grande-Bretagne où l'on est soit coupable et condamné lourdement, soit innocent et acquitté, sans échelonnement des peines pour raisons diverses et variées.

Ranucci, même s'il était innocent, a été jugé et condamné à mort par un jury populaire. Henry, coupable, a été jugé et condamné à mort par un jury populaire. Le même genre de personnes dans les deux cas : des gens normaux, c'est à dire influençables. Une atmosphère excessivement lourde, un comportement trop hautain, des avocats peut-être pas assez préparés à la peine capitale (aucun d'eux n'avait du accompagner un client à l'échafaud) ont eu raison de Ranucci. Henry, même si son procès semblait conclu d'avance, n'a pas joué les méprisants, et son défenseur a su trouver les mots qu'il fallait, par rapport à son précédent échec dans l'affaire Bontems, pour éviter que l'histoire ne se reproduise.

J'ai toujours dit que je n'aurais jamais condamné à mort Ranucci si j'avais été juré. Mais dans l'ambiance électrique de ce tribunal d'Aix - et dieu sait que les provençaux ont la colère violente -, puis-je affirmer que j'aurais eu cette sagesse ? Qui le peut, de fait ?

Très juste, sauf sur les circonstances atténuantes. Je suis pour.
Revenir en haut Aller en bas
vivier
Exécuteur cantonal
vivier


Nombre de messages : 194
Age : 74
Localisation : fléac 16730
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/04/2017

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyDim 28 Nov 2021 - 12:19

vous pouvez développer votre propos ?
Revenir en haut Aller en bas
Dauner
Exécuteur cantonal
Dauner


Nombre de messages : 125
Age : 25
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 30/05/2021

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyDim 28 Nov 2021 - 13:42

Il faut nuancer une peine. Coupable ou innocent, c'est noir ou blanc. Parfois, c'est gris.

itto aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
vivier
Exécuteur cantonal
vivier


Nombre de messages : 194
Age : 74
Localisation : fléac 16730
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/04/2017

Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 EmptyLun 29 Nov 2021 - 14:57

Très juste .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jacques Fesch - 1957   Jacques Fesch - 1957 - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Fesch - 1957
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT :: Les carnets d'André Obrecht (1951-1976)-
Sauter vers: