La Veuve
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

 

 Métaphores scabreuses sur la guillotine

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Alecto
Bourreau départemental
Alecto


Nombre de messages : 229
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Emploi : Bio-ingénieur
Date d'inscription : 01/09/2022

Métaphores scabreuses sur la guillotine Empty
MessageSujet: Métaphores scabreuses sur la guillotine   Métaphores scabreuses sur la guillotine EmptyLun 19 Sep 2022 - 14:39

Nous avons tous entendu les phrases suivantes:
Le baiser de la Veuve, se coucher dans ses bras, voire baiser la Veuve (je ne sais si on fait référence à un baiser...ou à tout autre chose)...

Je me demande pourquoi la guillotine est la seule à générer ces analogies plus ou moins sexuelles. Je n'ai jamais entendu çà au sujet d'une potence, d'une hache, d'une chaise électrique ou d'une table d'injection léthale. Ce sont tous des outils qui donnent la mort (eros/thanathos etc...), alors pourquoi cette distinction?
Je suppose que cela révèle de la psychanalyse?
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
Nemo


Nombre de messages : 1928
Age : 41
Date d'inscription : 27/01/2006

Métaphores scabreuses sur la guillotine Empty
MessageSujet: Re: Métaphores scabreuses sur la guillotine   Métaphores scabreuses sur la guillotine EmptyLun 19 Sep 2022 - 16:37

Alecto a écrit:
Nous avons tous entendu les phrases suivantes:
Le baiser de la Veuve, se coucher dans ses bras, voire baiser la Veuve (je ne sais si on fait référence à un baiser...ou à tout autre chose)...

Je me demande pourquoi la guillotine est la seule à générer ces analogies plus ou moins sexuelles. Je n'ai jamais entendu çà au sujet d'une potence, d'une hache, d'une chaise électrique ou d'une table d'injection léthale. Ce sont tous des outils qui donnent la mort (eros/thanathos etc...), alors pourquoi cette distinction?
Je suppose que cela révèle de la psychanalyse?

La seule ? Ce n'est pas tout à fait vrai...

D'une part, le terme "La veuve" était utilisé déjà par le peuple - mais surtout les malfaiteurs - sous l'ancien régime pour désigner la potence. On n'a fait que poursuivre la tradition avec la guillotine...
C'était une façon, d'ailleurs, de ne pas appeler la chose par son nom officiel, comme si cela risquait d'attirer le mauvais œil. Nos ancêtres étaient volontiers superstitieux.
On n'aurait bien sûr pas utilisé un tel terme pour désigner une épée ou une hache (d'ailleurs, en France, il semble que seule l'épée, qu'on appelait le damas, était utilisée pour la décapitation ; la hache était employée dans d'autres pays, comme l'Angleterre ou l'Allemagne) qui ne sont, au fond, que des outils pouvant servir à d'autres usages, et pas un appareil entier voué uniquement au supplice des êtres humains.

Tous ses noms (y compris l'officiel, qui reste, je le souligne, est un sobriquet - le terme exact demeure "machine à décapiter" ou bien entendu "bois de justice") sont immanquablement féminins : Louison, Louisette, Jacqueline (la machine parisienne de 1848 à 1871), Jeanette (la machine de la Nouvelle-Calédonie), Mathilde (la machine de la Réunion)...
Peut-être est-ce provoqué par la mentalité religieuse largement ancrée dans les esprits qui fait de la femme un vaisseau maléfique... (et qu'on a perpétué, par exemple, en ne donnant que des prénoms féminins aux cyclones et aux ouragans, sous couvert qu'ils étaient aussi rapidement changeants que le tempérament d'une femme - la chose a un peu évolué, mais guère, depuis 1979)...

Ceci dit, les autres pays ne sont pas en reste : la table d'injection létale est trop ressemblante à celle d'un médecin pour inciter à des surnoms licencieux ; cependant, la chaise électrique elle aussi a eu droit à son nombre de surnoms féminins. "Old Sparky" (vieille étincelle) est le plus commun, mais on parle de Yellow Mama (Alabama, peinte en jaune citron), de Gruesome Gertie (Louisiane), de Sizzling Sally...
J'ignore, il est vrai, si "sitting on Gruesome Gertie" peut être vu avec une connotation sexuelle, mais vu la population carcérale et son côté volontiers vulgaire, ce n'est pas improbable...

Mais - et c'est là l'ultime différence avec les autres méthodes de mise à mort - la guillotine a ce "truc" en plus de contraindre les condamnés à mourir couchés sur le ventre (ressemblance avec une position sexuelle des plus classiques), mais également de donner lieu à un ersatz de pénétration avec la tête...
C'est ultra freudien, quand on y réfléchit - et ce ne sont là que de potentielles interprétations, à prendre avec un énorme grain de sel.

J'ai du mal, cependant, à imaginer que la fascination envers la guillotine (sur un plan historique et légitime) puisse déboucher sur une réelle érotisation de l'instrument, mais après tout...

_________________
"Les humains, pour la plupart, ne se doutent de rien, sans envie ni besoin de savoir, ça leur va comme ça, ils croient avoir de l'emprise sur les choses.
- Mh... pourquoi en avoir fait un secret ? Ils peuvent comprendre, ils sont intelligents...
- Une personne, sûrement, mais en foule, on est cons, on panique comme une horde d'animaux, et tu le sais."

Alecto aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Alecto
Bourreau départemental
Alecto


Nombre de messages : 229
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Emploi : Bio-ingénieur
Date d'inscription : 01/09/2022

Métaphores scabreuses sur la guillotine Empty
MessageSujet: Re: Métaphores scabreuses sur la guillotine   Métaphores scabreuses sur la guillotine EmptyMar 20 Sep 2022 - 14:55

Je vous suis dans votre explication des noms donnés à la machine, mais ces noms ne sont pas exclusivement féminins. Dans une moindre mesure on a aussi le vasistas, le massicot, le coupe-cigare ou le rasoir national.

Mais ce n'est pas tant la personnification que j'évoque, car donner un nom féminin (ou masculin d'ailleurs) n'a rien de scabreux en soi. C'est simplement donner une identité sexuée (féminin/masculin) à un objet qui d'ailleurs la possède déjà à l'origine: une machine à décapiter, une guillotine.

Non, c'est bien aux analogies troubles liées au rôle et au fonctionnement de la Veuve que je fais allusioon.
A titre d'example voici quelques extraits de la chanson "Madame Guillotine" venant du spectacle "Le Mouron Rouge" (the scarlet pimpernel). Je vous les livre traduits de l'anglais au français pour plus de facilité:

"Maintenant regardez notre déesse de la Justice
Avec sa lame scintillante et chatoyante
En embrassant les traîtres, elle leur chante une dernière sérénade
Zing! Tzing! Savourez sa morsure! Alors qu'elle vous coupe, Madame Guillotine!
Venez au paradis, vous serez conquis par Madame Guillotine

Cède-lui ma chère, dans un an tu ne seras plus que poussière!
Maintenant viens, laisse-toi posséder par la Dame
Dans son lit incroyable et terrifiant!
Elle te chatouillera la colonne vertébrale, en capturant ton coeur et ta tête!
Flash, slash! Scintille et taillade, elle va vous ravir, Madame Guillotine!"

Alors si ce texte n'est pas sexualisé, je mange mon chapeau. Les termes de cette exécution sont transformés pour décrire des sensations bien plus ambigües.
Non, je ne pense pas non plus qu'il y ait une érotisation de la machine elle-même, bien que des phantasmes pathologiques de désir de mort aient été décrits en psychiatrie.

Mais on trouve ici des métaphores et des analogies qui sont très claires et très troubles...que cela nous dérange ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Métaphores scabreuses sur la guillotine Empty
MessageSujet: Re: Métaphores scabreuses sur la guillotine   Métaphores scabreuses sur la guillotine Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Métaphores scabreuses sur la guillotine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Art populaire - gravures - lithographies - BD
» Guillotine
» Les modèles de guillotine...
» Si la Veuve était utilisé aux États-Unis...
» LA MEILLEURE ATTITUDE FACE A LA VEUVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LA MACHINE DANS L'IMAGINAIRE-
Sauter vers: