La Veuve
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -37%
Fire TV Stick Lite avec télécommande ...
Voir le deal
18.99 €
Le deal à ne pas rater :
Disque SSD Interne – SAMSUNG – 870 QVO – 1To – 2,5″
69.99 €
Voir le deal

 

 Christian Ranucci - 1976

Aller en bas 
+28
Tom05000
giulio
guy
TomAix
fouche
mitchou34
vivier
trody
cabochard
Auray
benjamin
lucerne
yaguara
Nemo
Blaise Massicot
chamaxjer
piotr
poulain
brossman
stal
Benny
Boisdejustice
michel62
glaz
Louison
CARNIFEX
Adelayde
malcom17
32 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Dauner
Exécuteur cantonal
Dauner


Nombre de messages : 123
Age : 25
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 30/05/2021

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyJeu 15 Juil 2021 - 11:19

Disons que avec les caméras de surveillance et l'ADN, le procès serait tout autre.
Revenir en haut Aller en bas
vivier
Exécuteur cantonal
vivier


Nombre de messages : 189
Age : 74
Localisation : fléac 16730
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/04/2017

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyJeu 15 Juil 2021 - 18:30

exacte , le doute restera à jamais .
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
Nemo


Nombre de messages : 1679
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2006

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyJeu 15 Juil 2021 - 22:28

"Le doute restera à jamais."

Non.

Non.

Et non.

Le doute n'existe sur cette affaire qu'à cause d'un livre.

On ne se rend pas assez compte de l'impact que peut avoir un best-seller sur la mentalité générale.

Ce livre s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires.

Un million de lecteurs qui, pour la plupart, ont pris les faits consignés dans ces pages pour argent comptant, faute de pouvoir procéder à une comparaison, faute d'avoir envie de se creuser l'esprit ; des gens ayant bon cœur, mais surtout des gens qui ont toujours tendance à suivre le vieux principe "On ne nous dit pas tout".

Petit rappel de base : ce livre est un ROMAN.

Il est l'œuvre d'un très bon romancier, politiquement engagé, qui a "refait" comme il a pu une enquête avec l'intention de rendre la peine de mort intolérable auprès d'une France qui était alors majoritairement favorable/indifférente quant à son maintien et son application, en ne se focalisant que sur les éléments à décharge et en comblant les manques à l'aide de conclusions spécieuses allant systématiquement dans son sens.

Car c'est là le gros hic : G.P. n'a pas eu accès au dossier d'instruction - ce qui va de soi : les archives judiciaires n'étaient alors librement accessibles qu'après un délai de cent ans ; aujourd'hui, c'est soixante-quinze ans, mais la limite des cent ans demeure quand un mineur est impliqué dans l'histoire - et rien que cet élément suffit à décrédibiliser son récit.

Quand on souhaite faire un livre historique, un essai, on se doit de récupérer TOUTES les sources, ou tout du moins ne pas occulter les principales.

Et se poser des questions avant d'affirmer des éléments de façon péremptoire.

Cette affaire n'aurait été qu'un vaste complot où l'on aurait arrêté un innocent ?
Pourquoi faire ?
Sur la pression de qui, dans quel but ?
M.D.R n'était pas la fille d'un politicien en vue, c'était une fillette d'une famille d'ouvriers espagnols.
La police aurait bâclé l'affaire ?
Là encore, pourquoi penser une chose pareille ?
Des enquêtes où les criminels sont arrêtés deux heures après leur crime, ce n'est pas rare.
Et des enquêtes où le criminel n'est jamais identifié, même de nos jours, ça existe encore.
Bien des enfants ont été enlevés depuis les années 1970 sans qu'on retrouve qui était leur ravisseur.
Pourquoi, alors, la police n'a-t-elle pas recommencé, et arrêté sans raison des inconnus pour leur faire porter le chapeau ?
Après tout, ça avait bien marché une fois !
Une instruction bâclée, elle aussi ?

Rappel des cas des précédentes exécutions:
Volz a été jugé TROIS MOIS après avoir violé et tué la petite Solange.
Olivier est passé aux assises quinze mois après son double crime.
Buffet et Bontems ont été jugés neuf mois après la prise d'otages de Clairvaux.
Benyanès presque un an jour pour jour après l'attaque de Gattières.
Carrein a été jugé en première instance neuf mois après la mort de Cathy.
Et certes, Djandoubi n'a été jugé que trente-et-un mois après son assassinat.

R. a été jugé vingt-et-un mois après l'enlèvement de M.D.R.

Non, il n'y a pas eu d'acharnement, de conspiration, de manipulation dans cette affaire.

Il faut arrêter de se voiler la face, et de répéter à l'envi : "On ne saura jamais la vérité."

Repassons les faits en revue :

C.R. était un gamin qui a connu des scènes traumatisantes à cause d'un père violent ; il avait une mère aimante mais très instable, pour laquelle il était tout - ce qui est déjà une chose négative : le culte de la personnalité n'est jamais sain - et qui par conséquent ne pouvait supporter, ni même concevoir l'idée qu'il puisse être coupable de quoi que ce soit.
C'est d'ailleurs une chose récurrente dans les faits divers :
"Mon voisin, un assassin ? Mais c'est impossible ! Un homme si sérieux, si propre sur lui, qui allait toujours à la messe..."
"Mon frère, un criminel ? Je ne peux pas le croire. Il est si généreux, toujours prêt à rendre service..."
C'est difficile, c'est sûr, d'imaginer que les gens qui nous sont proches peuvent avoir des secrets, des côtés sombres.
Mais chaque femme, chaque homme a son lot de choses tues au reste des humains, souvent pour ne pas être critiqué, jugé, méprisé.
Qui oserait dire qu'il est tenté par le cannibalisme ?
Qu'elle caresse l'envie d'égorger ses beaux-parents ?

C.R. avait-il des pulsions pédophiles ? Peut-être. Certains témoignages le laissent entendre.
Avait-il, au cours de ce week-end dont il n'a gardé que des impressions floues, fait usage d'alcool à outrance voire d'un stupéfiant ? Pour la première chose, il l'a lui même reconnu, avouant pratiquer épisodiquement ce qu'on appelait pas encore le "binge drinking".
Alors, il était sans doute dans un état second, emporté par l'ivresse, guidé par un désir que lui-même ne comprenait pas vraiment, et il a enlevé cette petite.
Mais quand on est ivre, on se laisse facilement emporter à des actes déraisonnables, surtout quand on est en état de stress.
Difficile d'imaginer quelqu'un de décontracté au moment d'un rapt.
Donc, ivre et stressé, on conduit comme un con, on grille les feux rouges ou les stops. Le risque de carton est accru.
S'il n'avait pas été accidenté, la mort de M.D.R. aurait pu rester impunie.
Peut-être n'aurait-on retrouvé son corps que six mois, un an après, ou jamais, qui sait ?

Après, G.P. s'est focalisé sur les erreurs des témoins, sans reprendre leurs propos mot pour mot.
C'est une chose dangereuse à faire, car cela déforme souvent le sens original des phrases dont les mots isolés en question faisaient partie.

Déjà, il n'est pas besoin d'être bien cynique pour dire qu'un témoignage est une chose hasardeuse.
Rares sont les Sherlock Holmes en ce monde.
Même avec la meilleure volonté du monde, c'est difficile de retenir tous les détails d'une scène anodine qui se passe à cinquante mètres de soi.
On a en général une attention plus concentrée quand on assiste à un fait violent, et ce en toute connaissance de cause.
Si deux voitures se percutent à un carrefour, on va retenir davantage de choses que si la chose s'est évitée avec un coup de freins et un coup de klaxon.
Si on voit un homme traînant un enfant hurlant de peur vers une voiture, on va sans doute se rappeler que l'homme était blond, brun, vêtu de bleu ou de vert, et sa voiture grise ou orange, bien plus que si on voit un homme prenant un enfant par la main sans le forcer, tel un grand frère, un oncle, un père.
Un adulte n'y prêterait déjà pas une grande attention.
Alors, un gamin de six ans, préoccupé par l'idée de faire un bouquet de fleurs pour sa mère...
On a parlé encore et encore de la Simca 1100 "reconnue" par le petit Jean et par le garagiste E.S.
Mais il faut avoir accès au dossier pour savoir exactement en quelles circonstances cette prétendue identification a eu lieu.
G.P., encore une fois, n'a pas eu cette occasion.

G.B. et J-L.V., eux, oui.

Ces policiers qui ont publié leur version de l'affaire après avoir eu entre les mains le dossier d'enquête, les faits relevés par l'instruction, pourquoi refuser de leur accorder autant de crédit qu'à un romancier ? Parce qu'ils arrivent trop tard ? Parce qu'ils sont moins convaincants dans leur façon de tourner les phrases ?
Et pourquoi s'obstineraient-ils à mentir ? Quarante ans sont passés, ils ne sont pas les protagonistes de cette histoire ; quant à la solidarité forcenée entre collègues qu'on n'a jamais rencontrés, faut tout de même pas exagérer...

Pour ma part, j'ai lu avec autant d'intérêt au moins quatre livres sur cette affaire.
La qualité littéraire ne fait pas tout.
Et quand on compare les faits mentionnés par G.P. (et dans une TRES moindre mesure Y.L.M.) avec ceux précisés par G.B. et J-L.V., il n'y a pas photo.

Ce que je retiens de cette affaire, c'est qu'elle était idéale pour susciter la polémique : un crime parmi les plus révoltants aux yeux de l'opinion publique, un criminel encore mineur, des aveux retractés, le spectre de la peine de mort revenant à la charge après trois ans de pause...
Dans un monde idéal, C.R. n'aurait pas été condamné à mort.
Il aurait surtout été moins arrogant et stupide devant les juges et les jurés.
Mais surtout, M.D.R. n'aurait pas été enlevée et assassinée, et elle serait une quinquagénaire sans doute pimpante sous le soleil de Provence.
Et un simple roman populaire n'aurait pas été le catalyseur d'une partie de l'opinion publique, toujours prête à croire ce qu'on veut pourvu qu'on le dise avec emphase et talent.

_________________
"Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi."

itto et smic77230 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Dauner
Exécuteur cantonal
Dauner


Nombre de messages : 123
Age : 25
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 30/05/2021

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyVen 16 Juil 2021 - 18:17

Je connais un excellent (selon moi) site sur l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
vivier
Exécuteur cantonal
vivier


Nombre de messages : 189
Age : 74
Localisation : fléac 16730
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/04/2017

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptySam 17 Juil 2021 - 11:11

Némo , mon Ami , je respecte ta position, mais permets moi de ne pas être d'accord avec toi .
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
Nemo


Nombre de messages : 1679
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2006

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptySam 17 Juil 2021 - 12:08

Je permets.
Même si je me montre péremptoire, je n'ai fait que formuler mon propre avis sur l'affaire après étude méthodologique.
Pour moi, cette histoire ne laisse aucun place au doute, voilà tout.

Juste une chose, ceci dit : je suis comme Arthur de Bretagne/Alexandre Astier et Pierre Desproges.

_________________
"Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi."
Revenir en haut Aller en bas
http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
smic77230
Exécuteur régional
smic77230


Nombre de messages : 497
Age : 41
Localisation : Longperrier (Seine-et-Marne)
Date d'inscription : 04/12/2019

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptySam 17 Juil 2021 - 12:28

C'est pas faux Very Happy

Nemo aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
mercattore
Exécuteur cantonal
mercattore


Nombre de messages : 167
Age : 80
Localisation : Paris
Emploi : Retraité de l'édition du livre
Date d'inscription : 13/03/2019

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyDim 18 Juil 2021 - 0:08

Dauner a écrit:
Je connais un excellent (selon moi) site sur l'affaire.

Dauner, pourquoi ne citez-vous pas ce site ?

- A la première lecture du bouquin de Perrault j'ai douté de la culpabilité de Ranucci.
Mais il faut bien se rendre à l'évidence, sa culpabilité laisse peu de place au doute si l'on étudie sérieusement cette affaire.
Némo a très bien argumenté sa position. J'ai rencontré Gilles Perrault, je ne pense pas qu'il ait voulu faire un scoop avec son bouquin, il était persuadé de l'innocence de Ranucci.

Nemo aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
smic77230
Exécuteur régional
smic77230


Nombre de messages : 497
Age : 41
Localisation : Longperrier (Seine-et-Marne)
Date d'inscription : 04/12/2019

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyDim 18 Juil 2021 - 0:15

S'agirait-il de ce site ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Christian_Ranucci
Revenir en haut Aller en bas
mitchou34
Bourreau départemental



Nombre de messages : 285
Age : 66
Date d'inscription : 14/12/2013

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyDim 18 Juil 2021 - 8:11

Concernant cette célébrissime affaire je ne saurai trop vous recommander le livre du commissaire Gerard Bouladou (décédé aujourd'hui et que j'ai personnellement bien connu ainsi que sa famille) intitulé "L'affaire du pull over rouge,
Ranucci coupable" aux éditions France Europe Editions et qui démonte implacablement et de manière saisissante les arguties de G.Perrault pour faire de C.Ranucci le coupable certain de cet horrible crime.Après,si la discussion se focalise sur le fait que Ranucci devait être exécuté ou pas,là on bascule dans un autre débat qui peut confiner à la philosophie....
Revenir en haut Aller en bas
Dauner
Exécuteur cantonal
Dauner


Nombre de messages : 123
Age : 25
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 30/05/2021

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyDim 18 Juil 2021 - 10:49

A la demande de mercattore:

http://christianranucci.e-monsite.com/

J'ai lu le livre de Bouladou. Je ne l'ai plus. Il m'a paru convaincant. Toutefois, je me demande comment Ranucci, en portant 15 coups de couteau à la carotide de la fillette, ait aussi peu taché son pantalon. Et qu'il l'ai laissé dans le coffre de sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
mercattore
Exécuteur cantonal
mercattore


Nombre de messages : 167
Age : 80
Localisation : Paris
Emploi : Retraité de l'édition du livre
Date d'inscription : 13/03/2019

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyDim 18 Juil 2021 - 13:05

Merci, Dauner.
Pour le peu de sang sur le pantalon, c'est une bonne question comme dit l'autre. Je n'ai pas réponse.
Le site de Wikipédia indiqué par Smic est très détaillé.
Je me méfie toujours un peu de Wiki mais là, l'article me parait sérieuX.
Il serait intéressant d'en connaitre le (ou la) rédacteur.
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
Nemo


Nombre de messages : 1679
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2006

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyDim 18 Juil 2021 - 13:33

Dauner a écrit:
A la demande de mercattore:

http://christianranucci.e-monsite.com/

Trop de fautes pour y accorder un quelconque crédit.

Dommage.

_________________
"Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi."
Revenir en haut Aller en bas
http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
mitchou34
Bourreau départemental



Nombre de messages : 285
Age : 66
Date d'inscription : 14/12/2013

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyDim 18 Juil 2021 - 13:37

Pour ma part,je respecte toutes les opinions que l'on peut avoir sur cette affaire mais,en mon âme et conscience, je pense que Ranucci est pleinement coupable de ce crime (je vais pas me faire des amis en disant celà).Les arguments factuels en sa défaveur sont légion; même ses défenseurs étaient perplexes quant à son attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Filomatic
Monsieur de Paris
Filomatic


Nombre de messages : 839
Age : 61
Localisation : 102 Dijon-Longvic
Emploi : Spécialiste Cascadeur.
Date d'inscription : 06/07/2012

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyLun 19 Juil 2021 - 3:48



Je ne crois pas à sa célèbre phrase 'Réhabilitez-moi'

Ranucci avait d'autres choses à penser à ce moment précis .....Elle a toujours attiré mon attention.
Revenir en haut Aller en bas
mitchou34
Bourreau départemental



Nombre de messages : 285
Age : 66
Date d'inscription : 14/12/2013

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyLun 19 Juil 2021 - 7:27

J'ai du mal aussi à croire qu'à l'instant suprême,Ranucci ai prononcé cette phrase pas plus que je ne crois au non moins célèbre:"La tête
a rebondi deux fois".Encore une fable de Perrault comme il en abonde dans son bouquin....
Revenir en haut Aller en bas
cabochard
Bourreau de village
cabochard


Nombre de messages : 84
Age : 75
Localisation : oise
Emploi : retraité
Date d'inscription : 14/08/2012

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: affaire ranucci   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyLun 19 Juil 2021 - 23:26

je suis entièrement d'accord avec nemo

Nemo aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
CARNIFEX


Nombre de messages : 1717
Age : 50
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyMar 20 Juil 2021 - 13:45

Je pense comme Filomatic.

On est dans un état second à l'instant suprême et le stress intense rend inconcevable cette prétendue phrase.

Obrecht dira lui aussi que Ranucci fut peu bavard et qu'il ne prononça jamais cette phrase.

La seule chose qu'il dit fut à son avocat: "vous ne voudriez quand même pas que je vous félicite" (ou quelque chose comme ça.


Quand aux témoignages, j'abonde dans ce qu'écrit Nemo. Chaque personne se rappelle d'un détail différent.

Il me semble avoir lu il y a longtemps l'exemple de ce gangster qui commettait ses forfaits avec un signe caractéristique bien visible de tout le monde et sur lequel les témoins se focalisaient, en oubliant tous les autres détails, pourtant plus utiles à la police.

Une technique efficace de détournement de l'attention...

Quant à la culpabilité de Ranucci je pense également qu'elle est établie.

Mais il est plus porteur et vendeur d'écrire un livre défendant l'erreur judiciaire horrible qu'un livre qui tablerait sur la culpabilité d'un criminel jugé et condamné.

Dans cette histoire la passion l'emporte trop sur la raison et empêche l'examen dépassionné des faits.

_________________
Potius mori quam foedari

Nemo et itto aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
vivier
Exécuteur cantonal
vivier


Nombre de messages : 189
Age : 74
Localisation : fléac 16730
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/04/2017

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyJeu 22 Juil 2021 - 11:02

mitchou34 a écrit:
Concernant cette célébrissime affaire je ne saurai trop vous recommander le livre du commissaire Gerard Bouladou (décédé aujourd'hui et que j'ai personnellement bien connu ainsi que sa famille) intitulé "L'affaire du pull over rouge,
Ranucci coupable" aux éditions France Europe Editions et qui démonte implacablement et de manière saisissante les arguties de G.Perrault pour faire de C.Ranucci le coupable certain de cet horrible crime.Après,si la discussion se focalise sur le fait que Ranucci devait être exécuté ou pas,là on bascule dans un autre débat qui peut confiner à la philosophie....

Non pas du tout , mon ami , je voulais simplement demander si aujourd'hui avec tout les moyens que l'on dispose, on arriverait à un autre verdict , sans parler de Peine de mort évidement , puis qu'elle n'existe plus .
Revenir en haut Aller en bas
vivier
Exécuteur cantonal
vivier


Nombre de messages : 189
Age : 74
Localisation : fléac 16730
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/04/2017

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyJeu 22 Juil 2021 - 11:06

Filomatic a écrit:


Je ne crois pas à sa célèbre phrase 'Réhabilitez-moi'

Ranucci avait d'autres choses à penser à ce moment précis .....Elle a toujours attiré mon attention.

mitchou34 a écrit:
J'ai du mal aussi à croire qu'à l'instant suprême,Ranucci ai prononcé cette phrase pas plus que je ne crois au non moins célèbre:"La tête
a rebondi deux fois".Encore une fable de Perrault comme il en abonde dans son bouquin....

Je pense que cela , on ne le saura jamais , hélas
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
Nemo


Nombre de messages : 1679
Age : 39
Date d'inscription : 27/01/2006

Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 EmptyJeu 22 Juil 2021 - 11:35

Et c'est sur cette remarque dont la pertinence nous laisse tous pantois que nous allons clore le débat.

Merci d'avoir participé.

_________________
"Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi."

itto aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Contenu sponsorisé





Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Christian Ranucci - 1976   Christian Ranucci - 1976 - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Christian Ranucci - 1976
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: LES CONDAMNÉS À MORT :: Les carnets d'André Obrecht (1951-1976)-
Sauter vers: